AVIS – Fallout – La Série

Patrick Archambault
Patrick Archambault
lecture de 6 minutes

Nolan a su respecter les fans de la série de jeux avec la même magie que son frère

Le jeu Fallout, notamment son troisième volet, a marqué un tournant pour la série en la popularisant. Bethesda a développé un univers post-apocalyptique captivant, doté d’un système de jeu de rôle efficace et d’éléments emblématiques comme le Pip Boy. Adapter un jeu vidéo en film ou en série représente un défi risqué, malgré quelques réussites. Amazon, associé aux studios MGM qu’il a acquis il y a quelques années, s’est lancé dans l’adaptation de ce jeu avec le soutien de Jonathan Nolan, frère du récemment oscarisé Christopher Nolan.

https://youtu.be/dkY47XifLmo?feature=shared

Synopsis

Après une catastrophe nucléaire dévastatrice, les personnes rescapées “priviliégiées” doivent se réfugier dans les Vaults, des abris souterrains conçus pour protéger l’humanité en cas de fin du monde. Deux siècles plus tard, une jeune femme sort de l’Abri 33 et explore la surface, cherchant son père dans un univers ravagé et hostile.

La Distribution

Le personnage principal de la série est Lucy Maclean, incarnée par Ella Purnell, célèbre pour ses rôles dans Army of the Dead et Yellowjackets. Elle joue le rôle d’une habitante innocente de l’Abri 33 avec une grande authenticité. Sans entrer dans les détails pour éviter de révéler trop d’éléments de l’intrigue, elle croit fermement en l’idéal que lui ont transmis les autres survivants, en particulier son père. Lorsqu’elle décide de partir à sa recherche, elle tente d’apporter avec elle les enseignements acquis au fil des années passées dans l’abri. Cependant, elle se rendra rapidement compte que ces connaissances ne sont pas suffisantes. Son adaptation à sa nouvelle réalité pourrait ne pas être aussi rapide que dans notre propre expérience de jeu, mais cela ajoute du suspens à l’histoire.

Maximus est certainement une agréable surprise, avec sa formation au sein de l’armée de fer et sa découverte du monde extérieur, passant ainsi d’un simple serviteur à celui destiné à revêtir l’armure. Aaron Moten excelle dans son interprétation.

Cependant, c’est surtout Walton Goggins dans le rôle de La Goule et Conrad Cooper qui attire tous les regards. Ce personnage, après avoir passé 200 ans à nourrir le désir de vengeance, s’adapte au monde post-apocalyptique. Son évolution à la fois dans le passé et dans le futur, ainsi que son rôle qui se dessine dès le début de la série, sont remarquablement bien interprétés. Si vous avez l’opportunité de regarder la série en VFQ (version française québécoise), je vous le recommande. Les jurons et le langage utilisés ajoutent un humour qui apporte un aspect supplémentaire à la série que j’ai vraiment apprécié.

La Réalisation

Jonathan Nolan a vraiment impressionné avec sa série. Les effets visuels sont de grande qualité et les décors sont impeccables. Chaque petit élément est un clin d’œil aux jeux de la série, que ce soit les abris, le pip-boy, les vêtements, les lieux et ainsi de suite. Les fans des jeux reconnaîtront instantanément tous ces éléments. L’humour noir, l’action intense et le langage employé ajoutent une réelle valeur à la série. En ce qui concerne les effets visuels, les créatures telles que le Mariner et les goules sont remarquablement bien conçues, surtout lorsqu’elles sont blessées, permettant d’observer précisément les moindres détails de leur anatomie.

Le scénario est brillamment conçu, laissant planer un suspense pendant les huits épisodes de la saison. Aux côtés des personnages principaux, nous cherchons à comprendre ce qui s’est passé. Même si l’histoire est originale, parsemée de clins d’œil, certains mystères seront résolus rapidement tandis que d’autres viendront nous surprendre au fil de l’aventure.

La trame sonore est également respectée pendant toute la série. Nous allons rapidement reconnaître certaines pièces qui étaient utilisées dans les différents épisodes de la franchise.

Dès la fin, on va vite voir que Jonathan aura appris à la bonne école, surtout avec la conclusion et le respect du jeu et de ceux qui ont joué aux opus. Un peu comme son frère l’avait fait avec la franchise de The Dark Knight.

Le seul point faible de la série réside dans le manque d’explication concernant la longévité de certains personnages, comme Conrad Cooper, qui ont vécu plus de deux siècles. En revanche, il est évident qu’il y aura une saison 2 et j’espère qu’on aura des réponses à quelques questions.

Je vous recommande sérieusement cette série qui a respecté le jeu et qui est presque mieux que The Last of Us qui avait été un copie coller tout en respectant chaque détail.

Nom du jeu Fallout – La Série
Date de sortie 12 Avril 2024
Production Amazon, MGM Studios
Plates-formes Prime Vidéo
Genre Action
Langue Francais VFF et VFQ puis Anglais

8.8

Effet Spéciaux

9.0/10

Trame sonore

9.0/10

Distribution

9.0/10

Direction

9.0/10

Durée de vie

8.0/10

Pour

  • La direction
  • La distribution
  • Le langage en VFQ
  • la trame sonores
  • Les Clin d'oeils

Contre

  • Certaines réponses sans question
Partager cet article
Écrire un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.