Embracer Group revient à la charge : congédiement massif chez Eidos Montréal

Patrick Tremblay
Patrick Tremblay
lecture de 3 minutes

Employés congédiés et le nouveau jeu Deus Ex mis à la poubelle

Dans une tournure déchirante des événements pour la communauté des jeux vidéo, nous apprenions que des amis de chez Beenox avaient subit le couperet de Microsoft avec le licenciement massif de 1900 employés du côté d’Activision-Blizzard et de Xbox.

Voilà que la société suédoise Embracer Group AB a annoncé l’annulation douloureuse d’un jeu très attendu de la série emblématique Deus Ex. Après deux ans de développement passionné, ce projet, nourri par l’espoir et l’engagement de ses créateurs, se voit brusquement arrêté. Cette décision entraîne le licenciement tragique de 97 employés dévoués, victimes d’une initiative déchirante visant à réduire les coûts dans un secteur en proie à des incertitudes économiques.

Le studio Eidos Montréal, basé à Montréal, au cœur de ce projet ambitieux, se trouve contraint de délaisser son rêve pour se concentrer sur une nouvelle franchise. Le projet Deus Ex, enveloppé dans une aura de mystère car jamais annoncé, devait initialement entrer en production plus tard cette année. Cependant, ces plans sont désormais réduits à néant, laissant derrière eux un sentiment de perte et d’inachèvement.

Dans une déclaration poignante sur X, anciennement connu sous le nom de Twitter, Eidos Montréal a exprimé lundi son profond regret en confirmant le licenciement de 97 personnes. Ces pertes d’emplois, attribuées au « « « contexte économique mondial, aux défis de notre industrie et à la restructuration globale annoncée par Embracer », ne sont pas seulement des chiffres, mais représentent des vies bouleversées, des rêves brisés et des familles impactées.

Cette annonce survient après une période d’expansion massive pendant la pandémie, où Embracer Group semblait défier les défis. Pourtant, récemment, l’entreprise a été confrontée à une série dévastatrice de licenciements, d’annulations de jeux et de fermetures de studios, soulignant la précarité et l’instabilité du monde du jeu vidéo.

La série Deus Ex, connue pour son univers de science-fiction riche et complexe, a été acclamée par la critique et a conquis le cœur de millions de fans, avec plus de 14 millions d’unités vendues à travers le monde. Son acquisition par Embracer en 2022 avait été un moment de célébration, aujourd’hui assombri par ces développements tragiques.

Le chroniqueur en moi reste poli, voilà pourquoi je vais m’abstenir de commentaires.

Partager cet article
S'abonner :
Père de famille, gamer, chroniqueur pour Métro Média, développeur de jeu indépendant et programmeur dans la vie de tous les jours : j'initie mes enfants au plaisir du gaming avec les classiques des anciennes générations ainsi que les jeux récents.
Écrire un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.