PlayStation VR2, la FAQ

Patrick Tremblay
Patrick Tremblay
lecture de 4 minutes

Vous avez des questions concernant la PlayStation VR2? Je répond à vos questions et les répertorie ici!

Depuis ma publication sur le test de la PlayStation VR2, je reçois beaucoup de questions sur les réseaux sociaux et je répertorie les réponses ici afin de pouvoir aider les différents joueurs.

Est-ce que le casque est fragile?

Le casque est tout de même robuste. Même la sangle rétractable arrière semble de très bonne qualité.

Est-ce que le fil dérange?

Honnêtement, pas le moindre du monde. Le fil est très long et est beaucoup moins gros que son prédécesseur. Il ne se retrouve donc pas dans nos bras ou nos pattes inutilement.

Le casque est-il facile à brancher?

Oui! Le fil USB-C intégré au casque se branche direct dans le port USB-C devant la console et le tour est joué.

Est-ce qu’il y a de la latence quand on joue à un jeu PS5 en mode écran 2D?

Je n’ai ressenti aucune latence dans le mode Cinématique et ce, même à des jeux comme Returnal où tu dois être hyper réactif.

Est-ce que le mode écran 2D est vraiment Full HD 120Hz?

L’affichage se déroule en 1080p (1920×1080) et si le jeu offre le 120Hz, il le sera. De plus, si le jeu offre le HDR, vous y aurez également droit.

Peut-on redimensionner l’écran 2D?

Oui, le tout peut se modifier directement via le menu de configuration hyper intuitif de l’interface PSVR2.

Est-on à l’aise de jouer si l’on porte des lunettes?

Je ne sais pas, je vais tester ce soir pour vous le confirmer! (16 fev. 2023)

Comment peut-on faire passer autant de données via un simple fil USB-C? Théoriquement, ce fil peut transférer jusqu’à 40Gbits/s via un port USB4 de 3e génération tandis que le fil HDMI, lui, peut monter jusqu’à 48GBits/s.

Voilà une question très technique. Alors, pour répondre, voici ce qui en est : Contrairement au PSVR d’origine, la PSVR2 possède deux puces SoC (System On Chip) intégrées. L’une, par MediaTek, qui gère l’affichage et un secondaire qui gère les PSVR2 Sense Controllers.

C’est donc un CPU (processeur) et un GPU (processeur graphique) totalement intégré au casque qui gère absolument tout traitement d’images, réduisant ainsi la nécessité d’avoir une plus grande bande passante ou l’utilisation d’un DiplayPort USB-C ou autres bidules. En bref, la grosse boite qui sert à brancher les fils HDMI de la PSVR à la console et la télé, c’est ça qui a été miniaturisé dans le casque.

Après 15 minutes de PSRV, j’avais pour au moins deux heures de nausées. C’est encore le cas ici?

Pour ce qui a trait des nausées, ça dépend vraiment de chaque utilisateur. Pour ma part, je n’ai pas senti de fatigue oculaire, de vertiges ou autres avec l’utilisation de ce casque. Cela dit, j’en avais déjà eu après une heure de session de The Elder Scrolls : Skyrim VR sur la PSVR dans le temps.

Partager cet article
S'abonner :
Père de famille, gamer, chroniqueur pour Métro Média, développeur de jeu indépendant et programmeur dans la vie de tous les jours : j'initie mes enfants au plaisir du gaming avec les classiques des anciennes générations ainsi que les jeux récents.
Écrire un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.