TEST – Diablo IV met la lumière sur toute sa noirceur

Patrick Tremblay
Patrick Tremblay
lecture de 13 minutes

Après plusieurs betas afin d’écouter les joueurs et les joueuses, Diablo IV est loin d’avoir tout dévoilé ce qui se cache dans Sanctuaire!

Il y a plus de 25 ans venait au monde le tout premier jeu de rôle à la fois hack ‘n’ slash et dungeon crawler de Blizzard Entertainment : Diablo. Aujourd’hui, nous considérons toujours cette franchise comme une référence ultime, d’où l’expression Diablo-like lorsque vient le temps de parler de jeux similaires. Avec l’arrivée anticipée de Diablo IV, les fans pourront se replonger dans un nouveau chapitre de cette saga et, croyez-moi, il promet d’être captivant à souhait!

Un monde sombre et effrayant

Il y a plusieurs mois déjà, Blizzard avait annoncé que Diablo IV irait puiser dans l’essence du titre qui a séduit le plus aux fans de la franchise, soit Diablo II. De ce fait, je peux vous confirmer que votre arrivée dans Sanctuaire ne sera que sombre, décrépit, détruit, dévasté et effrayant. Le peu de lumière qui se trouvera sur votre chemin risquera d’être teinté de sang ou de maléfices quelconques, rendant le tout encore plus lourd et intense.

Pour être tout à fait honnête, je venais tout juste de terminer le deuxième chapitre lorsque Blizzard a décidé de fermer les serveurs et de réinitialiser tous les comptes de chaque média, soit le 26 mai au matin. Avec l’annonce complètement folle qui s’en est suivie dans la journée, indiquant que les 1000 premiers joueurs ou joueuses à atteindre le niveau 100 en mode Hardcore se verraient immortalisés sur une statue de Lilith (après avoir tweeté #Diablo4Hardcore comme preuve), je comprends un peu mieux pourquoi le studio nous a coupé l’herbe sous les pieds! Mais ne vous en faites pas, nous étions au courant que nous perdrions l’accès au jeu ainsi qu’à nos personnages.

Une histoire à donner froid dans le dos

L’univers de Diablo a toujours été reconnu pour sa trame narrative, son histoire captivante et ses intrigues déroutantes. Diablo IV ne fait pas exception sur ce point et, bien franchement, le jeu est loin de faire dans la dentelle! Plongé dans l’action perpétuelle, vous devrez également écouter le peuple de Sanctuaire, leurs histoires, leurs récits et les multiples intrigues qui s’y cacheront afin de faire le meilleur choix moralement possible. Combinez le tout avec le fait que vous passez maintenant dans un monde ouvert où personnages et créatures se frottent les uns aux autres et où vous pourrez choisir entre sauver la vie d’un aventurier ou lui tendre un piège.

Un monde entièrement personnalisable

Vous êtes prêt à partir à l’aventure? Alors choisissez bien votre classe parmi le druide, le nécromancien, le sorcier, le voleur et le barbare. Vous pourrez ensuite personnaliser complètement votre personnage afin qu’il soit à votre goût grâce aux diverses modifications esthétiques possibles, que ce soit des coiffures, des tatouages, des cicatrices ou même des marques sur le visage. Viendra également le moment où vous pourrez personnaliser le visuel complet des styles d’équipements de votre héros, vous permettant ainsi de porter une armure visuellement à votre goût.

Bien entendu, tout cela n’est que purement esthétique pour le moment. Vous devrez tout de même penser à l’aspect de la progression de votre personnage et, pour cela, il vous faudra étudier un complexe arbre de talents et de compétences qui est spécifique à chaque classe mais qui, également, est minutieusement déployé de façon à vous permettre de vous concentrer sur certains aspects de votre classe actuelle. Par exemple, vous pourriez choisir d’être un sorcier de feu tandis qu’une autre personne préférera un sorcier de glace.

L’éventail de choix de compétences et le système d’arborescence vous permettra de tout planifier et adapter selon votre style de jeu et, au fur et à mesure que vous gagnerez des niveaus et des points de compétence, vous pourrez investir dans divers nœuds afin de déverrouiller sorts, attaques surpuissantes, capacités passives et autres habiletés.

Un monde ouvert dynamique

Diablo IV demeure un jeu à perspective isométrique comme ses prédécesseurs, mais introduit quelque chose qui n’a jamais été visité par le passé, celui du monde ouvert connecté. Vous pourrez donc, comme mentionné plus haut, croiser d’autres joueurs ou joueuses dans les vastes contrées dévastées et, qui sait, peut-être même former des guildes et des alliances afin de venir à bout de boss intenses, le tout sur un simple coup de tête. Ceci est, selon moi, une excellente idée puisqu’elle permet de vivre une expérience se rapprochant du MMORPG sans pour autant forcer des alliances, offrant une superbe immersion en séance de jeu, surtout lorsque vous aurez besoin d’aide pour relever certains défis. À l’inverse, vous pourriez vous sentir d’attaque pour venir en aide à un joueur ou à une joueuse de niveau inférieur au vôtre, accentuant ainsi le sentiment de communauté.

Bien entendu, ceci n’empêchera pas certaines personnes mal intentionnées de vouloir vous nuire, dirigeant des boss sur votre chemin ou vous tendant des pièges en vous invitant dans des endroits où vous n’auriez pas dû mettre pied tout de suite.

Préparez-vous à piller tout ce qui bouge!

Dans Diablo IV, il vous faudra miser sur de bons équipements, d’excellents enchantements et des pouvoirs uniques que vous pourrez récupérer sur des armes ou armures. Fort heureusement, vous aurez la possibilité d’améliorer votre butin ou même, avec le temps, d’extraire les pouvoirs qui proviennent d’une pièce d’équipement légendaire afin de l’appliquer à de nouvelles pièces plus puissantes. De plus, vous aurez la possibilité de trouver des aspects qui pourront s’appliquer à certaines pièces que vous possédez afin de rendre votre périple un peu moins coriace. Cette facette obligera donc les joueurs et les joueuses à participer à de véritables chasses aux trésors puisque chaque objet peut faire la différence et ainsi vous sauver la mise contre un ennemi surpuissant.

Il va sans dire que Diablo IV vous met au défi de nombreuses façons, que ce soit au cours d’affrontements contre des hordes de monstres ou en présence de différents boss qui vous tiendront en haleine pendant de nombreuses minutes passées à tenter de survivre aux assauts sans tomber à court de potions de vie.

Lors de la dernière bêta, j’avais ouvertement critiqué le fait que même au niveau le plus difficile proposé, Diablo IV était foutument trop facile. Sachez que la courbe de difficulté du jeu a été méticuleusement soignée et corrigée. Chaque victoire contre un boss se traduit par un sentiment d’accomplissement et de satisfaction, surtout si vous avez opté pour un niveau de difficulté plus élevé que la normale.

D’ailleurs, le jeu propose quatre niveaux de difficulté dont fait partie Hardcore : un mode impitoyable dans lequel la mort de votre personnage est permanente. Si ce dernier meurt avant l’obtention du niveau 10, il disparait dans le néant. S’il meurt une fois le niveau 10 atteint, son nom sera inscrit dans le Hall des Héros déchus. Attention, ceci inclus également de mourir en mode Joueur contre Joueur (JcJ/PvP) dans les champs de la haine!

Un jeu intense en tout point

Visuellement, Diablo IV est magnifiquement pesant. La noirceur de l’univers combiné aux zones sécuritaires des différents villages qui, malgré tout, sombrent dans la décrépitude et la déchéance démontre clairement à quel point l’ombre de la mort suit chaque pas de votre héros et des gens qu’il côtoie.

La trame audio, que ce soit au niveau de la musique celtique ou des bruits des différentes armes, des gargouillis et des cris des monstres ainsi que les moindres craquements de pas font en sorte que vous êtes aux aguets à tout moment.

Au niveau des contrôles, je dois avouer que j’ai toujours préféré jouer aux jeux de Diablo sur PC mais, ce coup-ci, le test a été effectué sur console PlayStation 5 et je me dois de dire que les contrôles sont assez remarquables. Les choix des boutons à utiliser sont bien considérés et la navigation dans les divers menus est tout de même assez simple lorsque l’on considère que nous n’avons pas de clavier ou de souris pour accéder rapidement à chaque section.

Hourra pour l’accessibilité!

Chaque joueur ou joueuse est différent·e et je crois que tout le monde devrait avoir la même opportunité de tuer des démons et de poursuivre Lilith dans Diablo IV. C’est également avec cette philosophie à l’esprit que l’équipe a entrepris d’améliorer son offre en matière d’accessibilité et de répondre aux besoins particuliers. Le jeu possède donc plus de 50 fonctionnalités d’accessibilité individuelles, notamment des aides à la dextérité, à la lecture de texte et à la vision.

Pour conclure ce sombre périple

Diablo IV est présenté comme un retour aux sources des plus sombres. Il va sans dire que l’atmosphère morbide et mortelle dans laquelle nous sommes projetés démontre clairement à quel point Blizzard a voulu plaire à ses fans. La personnalisation des personnages, autant au point de vue de l’esthétique qu’au niveau de l’arbre des compétences, propose aux joueurs et aux joueuses une façon de jouer réellement unique. Le fait d’avoir transporté l’univers de Diablo en monde ouvert partagé, un peu à la façon de Diablo Immortal, dans lequel les joueurs et les joueuses peuvent se croiser n’importe où et décider de s’allier ou non, fera plaisir autant à ceux et celles qui recherchent la convivialité que les autres qui préfèrent rester en solitaires. Les nombreux défis intenses à surmonter viendront parsemer votre périple d’embûches et d’excitation avec son expérience “old school” et ses nouveautés à la fois uniques et passionnantes.

Le seul gros bémol, à mon avis, est la présence d’un Battle Pass dans le jeu, offrant aux joueurs et aux joueuses des primes cosmétiques et esthétiques ainsi que des boosts d’expérience pour une montée de niveaux plus rapide contre de l’argent réel.

Un énorme “MERCI” à Blizzard Entertainment pour la copie du jeu.

Nom du jeu Diablo IV
Date de sortie 6 juin 2023
Développeur Blizzard Entertainment
Série Diablo
Éditeur Blizzard Entertainment
Plates-formes PC, PlayStation 4, PlayStation 5, XBox One, XBox Series S|X
Genre Jeu d’aventure, jeu Hack ‘n’ Slash, jeu de rôle
Mode de jeu Solo et multijoueur
Langue Multilingue (français inclus)

Diablo IV

89.99$
9.1

Graphismes

8.9/10

Trame Sonore

9.2/10

Jouabilité

8.7/10

Scénario

9.6/10

Durée de vie

9.0/10

Pour

  • Superbes graphismes
  • Trame sonore lourde et intrigante
  • Personnalisation des personnages
  • Beaucoup de défis
  • Monde ouvert partagé

Contre

  • Un Battle Pass qui donne un boost d'EXP
  • Un peu trop sombre par moment
  • Se joue bien à la manette mais pas autant que clavier et souris
Partager cet article
S'abonner :
Père de famille, gamer, chroniqueur pour Métro Média, développeur de jeu indépendant et programmeur dans la vie de tous les jours : j'initie mes enfants au plaisir du gaming avec les classiques des anciennes générations ainsi que les jeux récents.
5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.