TEST – Dungeon Drafters

Philippe Lauzon
Philippe Lauzon
lecture de 10 minutes

Le monde des 4 Coins est en péril alors que le chaos de l’Étranger vient de nouveau interférer avec l’ordre établi.   

Manalith Studios nous propose un jeu de type dungeon crawler avec Dungeon Drafters. Combinant avec brio la construction de decks et le tour par tour sur grille, Dungeon Drafters saura en ravir plus d’un.  

La Voyageuse, l’Oracle, le Maraudeur et la Gardienne ont façonné le monde des 4 Coins. Puis vint un ennemi puissant en l’Étranger qui chamboula l’équilibre. Les quatre Archétypes ne réussirent pas à l’éliminer, mais tout de même à sceller son âme et sa magie chaotique aux prix de leur vie. La paix régna un temps, jusqu’à ce qu’un aventurier insoucieux brise le sceau qui emprisonnait l’Étranger.  

Une croisade est alors déclenchée pour mettre un terme une fois pour toutes aux sombres desseins de l’Étranger. Vous voilà lancés dans cette quête, armés des cartes magiques contenant toujours l’essence des 4 Archétypes ! 

Construisez un deck, deux decks, dix decks ! 

Le système de construction de deck est basé sur 4 éléments de base et sur l’attribution d’un nombre de cristaux par élément. Vous avez 5 emplacements de cristaux qu’il est possible de remplir comme bon vous semble avec les différents éléments. Ce nombre affecte les cartes que vous pourrez ajouter à votre deck. Chaque carte possède une puissance reliée à un élément : la puissance varie de 1 à 5. Les cartes de puissance 1 étant souvent moins forte que celles de puissance 5. Ainsi, vous pouvez décider de faire un deck avec seulement 2 éléments et des cartes plus puissantes, ou alors diversifier votre deck au détriment des meilleures cartes disponibles. Les cartes de puissance 5 nécessiteront de vous un engagement complet dans un seul élément pour pouvoir les jouer ! Finalement, vous pouvez aussi utiliser les emplacements pour y mettre d’autres types de cristaux vous donnant divers avantages comme des points de vie supplémentaires.  

Bien que votre personnage débute avec des emplacements de cristaux prédéfinis et un deck de départ, vous pouvez, tout au long de la partie, modifier ces cristaux gratuitement pour changer de deck et de stratégie, à mesure que vous acquérez des cartes. Les dessins des cartes sont assez flous, c’est préférable de s’en tenir au texte qui, lui, est généralement beaucoup plus clair. Les différentes habiletés des cartes sont bien expliquées et avec près de 300 cartes, on ne manque pas de choix pour personnaliser son deck. Chaque élément se spécialise dans un type de carte, que ce soit l’attaque pure en tirant des boules de feu, la défense en construisant des murs entre vous et l’ennemi ou encore la mobilité en se téléportant d’un endroit à un autre. 

Outre les cartes, vous trouverez également au cours de votre quête, que ce soit en récompense de donjons ou d’une quête d’un personnage à la ville, des curios possédant divers avantages permanents lorsqu’équipé. Vous en découvrirez plusieurs, mais ne pouvez en équiper qu’un seul à la fois.  

Testez vos combinaisons dans les donjons, ramenez plus de loot à la maison 

Le jeu consiste à avancer dans le dédale des salles des six donjons uniques en y détruisant les créatures se trouvant sur votre chemin. Plus vous descendez, plus c’est difficile : les ennemis sont plus féroces et ils ont plus de vies. Certaines pièces proposent des puzzles vous permettant de débloquer une pièce secrète qui renferment le plus souvent des coffres avec des paquets de cartes scellés (boosters) et de la monnaie. Bien que les puzzles ne soient pas complexes, ils demandent une attention particulière et doivent être complétés avant d’avoir tué tous les monstres sinon, c’est tant pis pour vous, la pièce ne s’ouvre pas. À certains moments dans le donjon, on vous proposera de revenir au village et ainsi sécuriser vos gains de boosters et de monnaie ou de poursuivre. C’est un choix qu’il faut considérer, sachant que si vous mourrez dans un donjon, vous perdez tout ce que vous y avez trouvé. Par contre, si vous retournez en ville, pas moyen de revenir au même endroit dans le donjon, vous devez recommencer du début. 

Chaque donjon renferme ses propres ennemis et ses spécificités. À vous de les découvrir et d’ajuster votre deck en conséquence pour y progresser ! En alliant vos connaissances sur le donjon et les meilleures cartes pour y vaincre les ennemis qui y résident, vous arrivez peut-être à vaincre le boss. Laissez-moi vous dire que ce n’est pas chose facile ! 

Cette ville où vous revenez est plutôt grande. Hormis les habituels vendeurs, vous trouverez au cours de la partie plusieurs habitants vous offrant des quêtes secondaires à effectuer dans les donjons. Vous pourrez aussi jouer à quelques mini jeux assez amusants qui vous offriront des récompenses non négligeables. 

Un survol du jeu

Le système de construction de deck avec les emplacements de cristaux est tout simplement génial. Il laisse une belle latitude tout en étant juste assez limitatif pour que l’on se creuse les méninges à savoir ce que l’on veut faire. Il nous force à tester différentes combinaisons. Peu importe le héros sélectionné au départ, il est possible d’expérimenter avec tous les éléments, c’est vraiment plaisant ! Certains donjons nécessiteront aussi de revoir votre stratégie et votre deck pour être plus performant contre un type d’ennemis en particulier par exemple. Je trouve cette approche beaucoup plus intéressante, ça nous force un peu à expérimenter plutôt que de se coller à un seul deck du début à la fin. Avec ses 300 cartes, le jeu offre une myriade de possibilités de decks.  

Le design rétro m’a plu : la ville, les donjons, les ennemis et les personnages sont beaux. Par contre, le design des cartes n’est vraiment pas attirant. Comme c’est un élément essentiel du jeu, ça m’a accroché l’œil tout au long de mon expérience.  

La musique est vraiment bien ! Avec 73 compositions différentes, ça ajoute une belle touche d’ambiance au jeu. D’ailleurs, ils proposent sur leur chaîne YouTube une vidéo qui démontre un peu le travail derrière une pièce. Tous les arrangements sonores dans le logiciel, allez voir ça ! Je sais aussi que le célèbre compositeur de la musique de Secret of Mana, Hiroki Kikuta, participe pour un des thèmes ! 

Conclusion 

Le sens de progression dans Dungeon Drafters m’a paru plutôt étrange. Oui, j’obtenais toujours plus de cartes et quelques curios, mais je n’avais pas l’impression que mon héros gagnait en puissance. D’un autre côté, je me familiarisais avec mon deck et avec les ennemis, ce qui me permettait de survivre plus longtemps dans les donjons. C’est une progression plus horizontale que verticale. Je ne saurais comment l’expliquer autrement. Votre personnage ne monte pas de niveau et les cartes que vous obtenez ne peuvent pas être améliorées. C’est vraiment le contenu de votre deck et votre façon de jouer qui vous permettra de gagner !  

À quelques reprises, le jeu a planté. Après près de 30 minutes dans un donjon, tout perdre par un bug est assez frustrant ! Espérons qu’ils fixeront rapidement ce problème. 

En somme, j’ai vraiment apprécié mon temps dans Dungeon Drafters ! J’aurais préféré une expérience peut-être un peu plus rapide au niveau de la progression, mais tous les éléments sont là pour vous procurer du bon temps. Prendre le temps de choisir le bon deck pour le donjon que vous parcourez est vraiment plaisant. Enchainez les combos est super satisfaisant et obtenir de nouvelles cartes ou un nouveau curio après une dure bataille est assez euphorisant !  

Un énorme « MERCI ! » à DANGEN Entertainment pour la copie du jeu ! 

Nom du jeu Dungeon Drafters 
Date de sortie 27 Avril 2023 
Développeur Manalith Studios 
Série 
Éditeur DANGEN Entertainment  
Plates-formes Microsoft Windows, Nintendo Switch, Playstation 4, Xbox One 
Genre Dungeon crawler/Deckbuilding / Roguelike 
Mode de jeu Solo 
Langue Multilingue (français inclus)

Dungeon Drafters

32.50$
8.6

Graphismes

8.0/10

Trame Sonore

8.0/10

Jouabilité

9.5/10

Scénario

8.0/10

Durée de vie

9.5/10

Pour

  • L'aspect de construction de deck est extraordinaire
  • Le niveau de stratégie des combats est bien relevé
  • Plusieurs types d'ennemis et de donjons

Contre

  • Le sentiment de progression est plutôt lent
  • Le design des cartes n'est pas très attirant
Partager cet article
Écrire un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.