TEST – Dyna Bomb, un jeu hommage à Mighty Bomb Jack

Patrick Tremblay
Patrick Tremblay
lecture de 7 minutes

Dyna Bomb est un jeu d’arcade où nous devrons lancer des bombes pour détruire les ennemis que nous rencontrons

Dyna Bomb est un titre créé et édité par 7 Raven Studios. Dans ce titre aux allures de plateformeur d’arcade provenant de nos mobiles, nous contrôlerons un personnage qui devra avancer en lançant des bombes sur les ennemis, tandis que nous utiliserons notre jet pack pour éviter les pièges et atteindre la sortie.

Lancer des explosifs pour progresser

Dans Dyna Bomb, nous pouvons choisir entre l’un des deux protagonistes disponibles selon que nous voulons qu’il soit masculin ou féminin. En ce sens, nous ne trouverons aucune différence entre eux, rendant les deux identiques.

Lancer nos bombes pour tuer nos ennemis ne signifie pas que nous sommes capables de lancer des explosifs sans aucun type de contrôle. Les bombes sont limitées et nous devrons savoir quand il est nécessaire de les utiliser. Au début de chaque niveau, nous commencerons avec trois explosifs et chaque fois que nous récupérons une boîte de munitions, trois autres sont ajoutés à notre compteur.

Dans ce cas, si nous gaspillons nos bombes, nous pouvons nous retrouver dans une zone pleine d’ennemis et de pièges et sans possibilité de nous défendre, ce qui rend le jeu beaucoup plus difficile qu’il ne devrait l’être.

Chaque niveau de Dyna Bomb a le même objectif, celui de rechercher un objet spécifique qui nous permet d’ouvrir le portail de sortie puis de l’atteindre. Une fois cet objectif atteint, nous pouvons passer au tableau suivant.

Nous pouvons également collecter une série de sphères dorées qui nous aideront à obtenir un score plus élevé. En plus de ces sphères, nous pouvons également collecter des diamants qui nous aideront à acheter des power-ups avant chaque niveau via une machine à sous. Nous pouvons également accumuler des diamants tout au long des niveaux, ce qui sera très utile si nous mourons au milieu d’une phase car pour 500 diamants, nous avons la possibilité de continuer et éviter de devoir recommencer depuis le début.

Une autre situation que nous devrons surmonter est une série de pièges afin d’atteindre la fin du niveau. Certains de ces pièges sont des têtes cracheuses de feu, des pointes qui dépassent du sol ou du plafond, ou des zones électrifiées. Pour ce faire, nous devrons utiliser notre jetpack pour franchir ces obstacles. Petit point négatif, c’est qu’il faut parfois un peu de temps pour prendre le contrôle du personnage, et cela se remarque dans une zone truffée de pièges.

L’un des plus gros problèmes avec Dyna Bomb est que certains pièges sont placés trop malicieusement, par exemple lorsque le jeu décide de placer des pointes juste sous une boîte de munitions tentante et indispensable.

Défis sans récompenses

La structure des niveaux dans Dyna Bomb est presque toujours la même. Nous devrons rechercher une série de portails qui nous mèneront à différentes zones du niveau et nous devrons activer un interrupteur qui nous donnera accès à l’objet nécessaire pour ouvrir le portail qui nous mènera à la sortie.

On trouvera également des niveaux linéaires qui consistent en un long chemin plein de pièges pour trouver l’objet clé, puis un long chemin de retour également plein de pièges jusqu’à la sortie.

Le gros problème du jeu est définitivement la conception des niveaux trop similaire les uns aux autres. À de nombreuses reprises, nous avons trouvé deux niveaux identiques, mais avec des pièges et des ennemis placés dans des positions différentes.

À la fin de chaque phase, nous recevons une série d’étoiles en fonction de la façon dont nous complétons le niveau. Dans des conditions normales, nous obtiendrons au moins deux étoiles. Si nous décidons d’obtenir toutes les sphères dorées du niveau, nous atteindrons les trois étoiles. Si nous collectons également tous les diamants et vainquons tous les ennemis, le jeu nous récompensera avec un bonus de diamants.

Le gros problème avec cela est que Dyna Bomb n’offre aucun type de récompense ou d’incitation pour encourager le joueur à obtenir le score maximum donc, à de nombreuses reprises, nous n’aurons presque aucun intérêt à aller au-delà du simple fait de battre le niveau.

Un autre des points négatifs de Dyna Bomb se trouve dans son histoire. En fait, il n’y en a pas du tout. Pendant le jeu, nous ne connaissons pas les protagonistes ni le pourquoi de leur aventure. Ils ne nous disent pas quel est leur objectif, ni s’ils combattent un méchant ou des aliens ou même une méga-corporation maléfique qui a l’intention de détruire le monde. Chose qui aurait pu être évitée avec un texte qui aiderait le joueur à se mettre en position.

Au niveau graphique, Dyna Bomb est tout simplement correct. La conception de ses personnages est bien faite mais ressemble à des personnes de RPG Maker. Certaines parties visuelles des niveaux sont de forme trop simple et manquent de détails. Sur le plan musical, il a des mélodies très insistantes et répétitives et là où il est sauvé, c’est dans ses effets sonores qui viennent étouffer la musique en arrière-plan.

En conclusion

Dyna Bomb est un titre qui parvient à être divertissant pendant que nous y jouons et qui a besoin de plus de profondeur pour atteindre des niveaux plus élevés et être intéressant. En plus du fait qu’il manque de défis qui nous motivent à atteindre un score plus élevé ou à collecter tous les éléments sur la scène, le jeu vous offrira un platine en moins de quatre heures.

Un énorme “MERCI” à 7 Raven Studios pour la copie du jeu!

Nom du jeuDyna Bomb
Date de sortie1 février 2022
Développeur7 Raven Studios
Série
Éditeur7 Raven Studios
Plates-formesPC, PlayStation 4, PlayStation 5, Nintendo Switch, XBox One, XBox Series S|X
GenreArcade, Plateformeur
Mode de jeuSolo
LangueAnglais

Dyna Bomb

4.99$
5.1

Graphismes

7.5/10

Trame Sonore

4.0/10

Jouabilité

7.0/10

Divertissement

4.0/10

Durée de vie

3.0/10

Pour

  • Visuellement bien
  • Beau concept

Contre

  • Aucune histoire
  • Aucun dialogue
  • Tableaux répétitifs
  • Aucun défi intéressant
  • Très court
Partager cet article
S'abonner :
Père de famille, gamer, chroniqueur pour Métro Média, développeur de jeu indépendant et programmeur dans la vie de tous les jours : j'initie mes enfants au plaisir du gaming avec les classiques des anciennes générations ainsi que les jeux récents.
Écrire un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.