TEST – Fort Solis

Michael Bertiaux
Michael Bertiaux
lecture de 6 minutes

Fort Solis, thriller de science-fiction à la troisième personne  est un baptême de feu pour les studios Black Drakkar Games et Fallen Leaf. Même si ces derniers comptent sur des professionnels aguerris provenant de multiples horizons, il s’agit du premier titre qu’ils ont codéveloppé. Une occasion unique de combiner des talents pour créer une expérience cinématographique intéressante, qui malheureusement tombe à plat à bien des égards. 

La face cachée de Mars

Le scénario vous met dans la peau de Jack Leary, un ingénieur oeuvrant sur la planète Mars. Après un entretien de routine aux côtés de sa collègue Jessica Appleton, une alarme retentit à Fort Solis : quelque chose cloche et ce sera à vous de mener l’enquête. En pleine tempête, vous vous rendrez vite compte de la gravité de la situation. 

Fort Solis se dévoile comme un film ou une série télé. Dès les premiers instants, j’ai été époustouflé par la qualité technique du jeu. Jack est détaillé à souhait, même si la plupart du temps ses expressions faciales sont confinées à l’intérieur de son habit de cosmonaute. Les environnements ont de la gueule, ce qui crée une formidable combinaison pour nous plonger dans cette fiction soigneusement présentée. 

Même constat au niveau de l’interface utilisateur : les équipes derrière ce projet ont misé sur une approche très épurée. Le mini-carte s’affiche sur votre bracelet intelligent et les points d’intérêts sont représentés par des petits cercles au-dessus des objets dans l’environnement. Rien d’ostentatoire, pour préserver l’illusion d’histoire interactive de haute voltige. 

The Thing

Fort Solis est un jeu narratif d’abord et avant tout. Les dialogues entre Jack (Roger Clark) et Jessica (Julia Brown) sont toujours à la hauteur grâce à un travail exceptionnel du côté du doublage. Outre que par les échanges cordiaux entre ces ingénieurs campés sur une planète à plusieurs millions de kilomètres de la nôtre, la narration passe par des séquences vidéos préenregistrées découvertes sur des postes de travail, des courriels ou autres documents. Bien du temps sera passé à visionner lesdits documents pour discerner ce qui se passe vraiment, un mystère raconté en quatre chapitres. 

Un aspect irritant de Fort Solis est sa capacité à traiter du thème de l’isolement et à faire monter la pression sans jamais aboutir à un résultat satisfaisant. Tout au long de ma partie, j’étais intéressé à en savoir plus sur ce qui s’était réellement passé. Qui – ou quoi – était en cause pour que l’équipe au grand complet dans cette base disparaisse comme par magie. Finalement, après moins de quatre heures, la conclusion offerte m’a laissé sur mon appétit. 

L’atmosphère prenante n’est pas suffisante pour contrecarrer ce que je compare à un long film avec peu d’engagement. Vous passerez la plupart du temps à traverser des corridors, ouvrir des portes et exécuter l’un des rares Quick Time Events (QTEs) pour vous rappeler que oui, c’est un jeu vidéo et non pas un exercice de patience. Bien que les jeux de ce genre ne font souvent pas dans un gameplay très élaboré, j’ai été ennuyé par cet entêtement à ne surtout pas impliquer autre chose que des interactions très basiques avec l’environnement. 

Fort Solis n’est pas un Dead Space ni un The Callisto Protocol, ce qui est une bonne chose en soi. Plus de diversité, de façons d’exprimer un art qui ne se concentre pas toujours sur la survie et l’action frénétique. Pourtant, à force de ne pas être plus impliqué en tant que joueur sur le déroulement du scénario, j’ai eu de la difficulté à apprécier mon temps avec le jeu. Une approche plutôt passive qui aurait mérité davantage.

Verdict

En somme, Fort Solis est un jeu narratif doté d’une présentation visuelle remarquable qui nous plonge dans une intrigue fade. S’il est vrai que les aspects visuel et sonore sont réussis, je ne peux en dire autant du reste. Le gameplay en particulier est linéaire, limité et soporifique. L’atmosphère, point fort du jeu, contribue à nous tenir en haleine une partie du jeu, sans pour autant en ressentir une quelconque satisfaction. Un peu comme si nous étions toujours dans l’attente d’un moment « wow » sans qu’il ne se présente. 

Nom du jeuFort Solis
Date de sortie22 août 2023
DéveloppeursFallen Leaf en collaboration avec Black Drakkar Games
ÉditeurDear Villagers
PlateformesMac, PC (Steam) et PlayStation 5
GenreAventure
Mode de jeuSolo
LangueMultilingue (français disponible pour l’interface et les sous-titres)

Fort Solis

6.5

Graphismes

9.0/10

Trame sonore

8.0/10

Jouabilité

6.5/10

Scénario

5.0/10

Durée de vie

4.0/10

Pour

  • Superbe présentation
  • Doublage d’exception
  • Atmosphère réussie

Contre

  • Expérience très courte (moins de 4h)
  • Gameplay peu engageant
  • Scénario plutôt prévisible et sans remous
  • À peu près pas de rejouabilité
  • Séquences QTE plutôt moches
Partager cet article
S'abonner :
Rédacteur passionné par l'industrie du jeu vidéo depuis plus de 20 ans, je me donne comme mission de partager l'actualité de cet univers fascinant.
Écrire un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.