Gotham Knights qui est sur toutes les lèvres des joueurs pour donner suite au ‘’scandale’’ du 30 IPS et sachez que cela sera également discuté dans ce test. Est-ce que le taux de rafraichissement aura effet négatif sur le jeu? Le jeu en vaut la chandelle?

L’aventure se déroulant dans l’univers de Batman arrive sur nos consoles de génération actuelle et sur PC ce 21 octobre. C’est le studio WB Games Montréal qui est aux commandes du développement de celuici, ceux qui sont reconnus pour Batman: Arkham Origins. Warner Bros. Interactive Entertainment endosse le rôle d’éditeur pour Gotham Knights. Contrairement à la série de jeu de Batman Arkham, qui se voit être à la fois un Beat Them All ainsi qu’un jeu d’action, ce nouveau titre de WB Games est plutôt un jeu de type Action-RPG en monde ouvert.

J’ai eu la chance de réaliser mon test sur PlayStation 5 et je peux tout de suite vous informer que le jeu ne prend pas vraiment en charge les fonctionnalités de la DualSense. Il est également bien de vous informer que le jeu est complètement en français et offre un excellent doublage en français.

Direction Gotham City pour affronter la sombre cour des hiboux

Le jeu installe les bases de son histoire dès le début du jeu. Bruce Wayne (Batman) et le commissaire Gordon sont décédés et Gotham plonge dans un mal absolu. C’est ici que nos quatre chevaliers, Bat Girl, Nightwing, Red Hood et Robin, prennent leur envol dans l’optique de sauver Gotham du crime, ou du moins essayer, et de venger Bruce Wayne en résolvant l’enquête qu’il essayait de compléter.

L’histoire prendra son départ aussitôt et sera présentée comme si vous lisiez un TP (Trade Paperback). C’est à dire que chaque ennemi que vous allez affronter a des motifs différents et que leurs histoires sont indépendantes des autres. Vous allez avoir une histoire avec Harley Quinn qui souhaite contrôler de nouveau Gotham mais, cette fois-ci, sans le Joker. La deuxième consiste à affronter Mr. Freeze car, suite à la mort de Bruce Wayne, le Dr. Fries réalise alors qu’une entente avec Bruce tombe à l’eau et décide de mener Gotham dans le chaos absolu. La troisième consiste à résoudre une énigme qui tourne autour de Gueule d’Argile. Finalement, vous avez la trame principale qui sera face à la cour des hiboux. Ceux qui ne connaisse pas la cour des hiboux, sachez que je ne suis aucunement un fan de DC et encore moins de Batman mais que cette entité vilaine est juste formidable et très bien écrite dans les comics.

Les histoires peuvent être complétées dans l’ordre vous le souhaitez. Je vais commencer dur, mais l’histoire est parfaite. Je partage une opinion impopulaire qui est que je n’ai pas aimé la série de jeu Arkham dû à son histoire. Nous connecter tous les vilains pour une simple histoire ne m’a pas accroché. Gotham Knight, en revanche, se concentre sur quelques vilains et les développe le mieux qu’il peut. À chaque fois que je finissais une mission, j’en voulais d’autres. On parle ici d’une histoire qui a une durée de moins de vingt heures, mais elle est tellement bonne qu’elle m’a laissée sur ma faim!

Un style bien différent de la série de jeu d’Arkham!

En termes de contenu de gameplay, le jeu est énorme. On va donc débuter avec le système de combat. On retrouve un système qui pourrait ressembler à un Dark Soul, l’effet de roulade pour esquiver les attaques des ennemis, mais pour le reste on retrouve un système semblable à n’importe quel jeu d’action. Vous allez retrouver deux types d’attaques, les attaques de combat rapproché et les attaques à distance. Pour des personnages comme Robin, il va posséder des Batarangs mais pour Red Hood, vous allez avoir des armes à feu et puis, si vous vous posé la question, Red Hood ne possède pas ses lames pour son combat rapproché.

À chaque fois que vous mettez KO des ennemis, vous allez amasser de l’expérience et, ainsi, graduellement monter de niveau. Compléter des missions et des activités, que je vous parlerai plus tard, vous donnera également de l’expérience.

Plus vous allez monter de niveau, plus vous allez débloquer des attaques qui sont beaucoup plus puissantes et qui demanderont d’utiliser des barres d’énergie spécifique. Une montée de niveau signifie aussi que vous allez obtenir des points d’habileté pour l’arbre de compétences qui est divisé en quatre sections. La quatrième section doit être débloquée en réalisant une quête spécifique pour chacun des personnages et l’arbre est complètement unique pour chacun des chevaliers. Je ne vous ai pas mentionné, mais il est possible de jouer avec n’importe quel des chevaliers de Gotham. Si je peux vous rassurer, si vous jouez seulement avec Red Hood et que vous êtes au niveau trente et que l’idée vous vient de vouloir jouer avec Nightwing, bien vous commencerez avec le nouveau héros au même niveau que vous vous êtes rendu avec votre héros précédent.

C’est une bonne chose que le système soit présent car il m’est arrivé de devoir « grinder » dans des activités secondaires pour atteindre le niveau nécessaire afin d’avancer dans les missions principales. En parlant des activités, plusieurs missions secondaires sont disponibles ainsi que des activités. Les missions secondaires sont de travailler avec des personnages-clés de l’univers de Batman. En citant quelques exemples, le Pingouin et l’inspectrice Montoya font partie de ceux avec qui vous allez devoir travailler. Pour les activités, on y retrouve plus du combat contre le crime. Plusieurs gangs contrôlent la ville de Gotham et vous allez devoir les empêcher, que ce soient des vols de banque, du trafic d’organes et bien plus. Plus d’une quinzaine d’activités différentes sont disponibles.

Les armures sont également un point fort de votre réussite pour vaincre le crime à Gotham. Au long de votre aventure, vous allez récolter des ressources pour pouvoir construire de meilleures armures et armes. Ces ressources sont perçues comme des Loot que les ennemis, une fois vaincus, laisseront au sol et il est possible d’en trouver dans des coffres dissimulés dans le jeu. Pour les coffres, il suffit d’activer votre RA, qui est en fait une sorte d’analyse de votre environnement. Cela aide énormément pour les sections que vous allez devoir être plus discret, d’ailleurs. Il est aussi possible de personnaliser votre armure ainsi que votre moto.

Derniers petits points : plusieurs objets sont dissimulés dans Gotham et vous allez devoir les retrouver. On parle ici de Batarang caché, des lieux mythiques que vous allez devoir scanner avec votre RA ou encore des écoutes sonores de Batman cachées dans la ville.

Une beauté visuelle mais qui manque d’optimisation

On arrive au point négatif du jeu bientôt. Le coté graphisme du jeu est très beau. J’ai trouvé que Gotham était bien réalisé malgré avoir eu l’impression que tous les quartiers étaient semblables. Les panneaux des bâtiments sont très beaux à l’œil ainsi que les lumières des bâtiments qui se mélangent aux nuages. C’est le cas de le dire, le ray tracing de Gotham Knight est bien réussi.

J’ai un problème personnel avec les cheveux de Batgirl! on voit qu’il y a un certain manque de travail mais, bon, c’est probablement le seul défaut visuel que je peux vous citer. On y retrouve beaucoup, mais également beaucoup de bugs.

Lors de mon combat face à Gueule d’Argile, il a fallu que je recommence mon combat parce que mon héros restait coincé hors du décor du jeu à la suite d’une des attaques du boss. Plusieurs fois, j’ai pu apercevoir des éléments du décor qui s’affichent au fur et à mesure que l’on avance dans le jeu et, également, des défauts visuels au niveau des cinématiques. Mais le plus important est franchement le manque d’optimisation. On voit l’impact de trente images par secondes et cela se perçoit beaucoup au niveau des combats et des impacts de véhicules lorsque nous sommes à moto.

En parlant des séquences à motos, vous allez vous en rendre compte qu’aucun dégât sur les véhicules des passants ne sera affiché. Je ne le considère pas comme un défaut car j’ai bien l’impression qu’ici, il s’agisse plutôt d’un choix des développeurs.

Pour finir, les ennemis sont hyper bien conçus. Les looks choisis pour les vilains sont géniaux et on ne retrouve aucune similitude entre les gangs, sans oublier que chacune des classes des ennemis possède plusieurs variantes.

Donc oui, le jeu est superbement beau, mais on y retrouve un énorme manque d’optimisation qui va probablement écorcher sa note au niveau graphisme.

Na na na na na na na na na na na na na na na na… BATMAN!

Un jeu de Batman possède toujours une trame sonore parfaite! Gotham Knights fait honneur aux jeux précédents. On retrouve The Flight et Joris de Man derrière la bande sonore du jeu. Ceux-ci sont connus pour avoir réalisé les bandes sonores de Horizon Forbidden West et d’Assassin’s Creed Odyssey.

Les musiques typiques de Batman y sont avec de beaux ajouts et le doublage en français est superbe. Que ce soit votre héros ou les ennemis qui vous lanceront des vannes, il est bien rare que nous entendions deux fois la même réplique, ce qui aide à rendre unique chaque moment. 

Je n’ai sincèrement aucun point négatif à redire sur l’aspect sonore, elle a su bien m’immerger dans le jeu!

En conclusion

Autre que pour son manque d’optimisation dû aux trente images par secondes et de quelques bugs de collision et visuels, Gotham Knights est pour moi le meilleur jeu de l’univers de Batman. Sans oublier le fait, bien entendu, que Batman n’y figure pas, prouvant que parfois, il faut arrêter de miser sur des valeurs sûres. Le jeu dans son ensemble est beau et possède une trame sonore idéale pour ce type de jeu. Le gameplay du jeu pourrait vous sembler un peu mou et lent mais, dans son entier, il est formidable. Avec tout cela, je vous dirais que le gros point fort du jeu est son histoire. J’ai vraiment eu le sentiment que je lisais un comic book et le développement des personnages-clés de l’histoire en fait qu’elle est encore meilleure qu’on ne peut l’imaginer.

Le jeu se vend à 89,98$ pour l’édition standard, Je vous ai dit que le jeu possédait une histoire de vingt heures. Cela dit, pour atteindre le 100% on parle ici d’un quarante heures, minimum!

Je vous conseille Gotham Knights et ce mot vient d’une personne qui préfère l’univers Marvel!

Un énorme « MERCI » à WB Games Montréal pour la copie du jeu!

Nom du jeuGotham Knights
Date de sortie21 octobre 2022
DéveloppeurWB Games Montréal
Série
ÉditeurWarner Brothers Interactive Entertainment
Plates-formesPC, PlayStation 5, XBox Series S|X
GenreJeu action-RPG, jeu en monde ouvert
Mode de jeuSolo et multijoueur
LangueMultilingue (français inclus)

Gotham Knights

89.99$
9.2

Graphismes

7.9/10

Trame Sonore

9.9/10

Jouabilité

8.9/10

Scénario

10.0/10

Durée de vie

9.1/10

Pour

  • Mécanismes de jeu bien adaptés
  • Visuellement superbe dans son ensemble
  • Une trame sonore qui frôle la perfection
  • Le développement des personnages-clés
  • L'arbre des compétences unique à chaque héros

Contre

  • Un très gros manque d'optimisation
  • Quelques bugs
Gabril "Crippler" Smith

Animateur du podcast G Pour Geek, Gabriel est un passionné de jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans. Il aime avant tout les FPS, RPG et surtout les jeux de plateformes. Fanatique de Nintendo, bandes dessinées et de lutte également. Trois sujets qu'il essaie d'être le plus objectif possible malgré son amour pour les trois.

2 commentaires

  1. Pingback: Retour sur le festival MEGAMIGS 2022 - Le Bêta-Testeur

  2. Pingback: La vente d'été PlayStation bat son plein - Le Bêta-Testeur

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.