TEST – Koa and the Five Pirates of Mara

Gabriel Smith
Gabriel Smith
lecture de 9 minutes

Un jeu de plateforme en trois dimensions indépendant ne donne jamais un bon résultat, est-ce le cas pour Koa and the Five Pirates of Mara?

Koa and the Five Pirates of Mara étaient l’un des gros jeux présentés durant la conférence de Wholesome Games. Il est également un jeu qui a eu la chance de bénéficier d’une aide financière grâce à une campagne de financement. Mais avant toute chose, le jeu est développé et édité par Chibig. Il s’agit d’un jeu de plateforme en trois dimensions et il est disponible depuis le 27 juillet dernier sur toutes les plateformes.

Avant de vous en parler davantage, sachez que les jeux de plateforme sont mon dada, et malheureusement, il est très rare de trouver des pépites du côté indépendant, surtout dans les trois dimensions. Par contre, j’avais de grosses attentes pour ce jeu et voyons si le jeu a su toutes les combler.

Devenez une grande pirate!

Vous incarnez Koa, une jeune fille qui ne veut que le bien mais qui deviendra une pirate (du moins, elle essaiera), mais nous savons tous que les pirates sonnent rarement bien avec la gentillesse. Un jour, elle débarque sur l’île de Qalis, l’île principale du jeu. Elle découvre une île dépouillée par des pirates et trois jeunes filles. Ces jeunes filles vous mettront au défi de remporter les épreuves des pirates, pour ainsi devenir une pirate, mais également retrouver tout ce qui appartient aux résidents de cette île malheureusement volé.

Vous allez donc partir à l’aventure avec votre ami coquillage Napopo et à l’aide de votre navire, vous allez parcourir huit mondes possédant une thématique unique.

L’histoire de Koa est très traditionnelle et ne possède aucun rebondissement. Même qu’elle est plutôt secondaire; le jeu se base beaucoup plus sur son gameplay que sur son histoire. Elle n’est pas mauvaise en soi, mais elle aurait pu être meilleure et surtout plus intrigante. Du même coup, on réalise que nous n’avons pas le temps d’apprendre à connaître les habitants de l’île ou même tous les personnages qui viendront vous aider durant votre quête. Il faut dire qu’il faut un peu moins de 6 heures pour le compléter à quasiment 100%, et que la difficulté est très facile, mais il aurait pu avoir plus de développement pour les personnages et une histoire un peu plus solide.

Un jeu de plateforme en trois dimensions hyper fluide!

Il s’agit d’un jeu de plateforme qui mélange deux franchises, les Crash Bandicoot de l’époque de la PlayStation 1 et plus récemment les jeux de Bob l’Éponge.

Vous allez dès le début parcourir la map à l’aide de votre bateau, rien de grandiose et on n’est aucunement dans un effet de Wind Waker ou encore Oceanhorn; on est sur une vue de haut, quelques petites choses à réaliser seront sur votre vue, mais le but initial sera seulement d’atteindre les niveaux.

Chaque monde possède généralement 3 niveaux et deux niveaux bonus. Commençons avec les niveaux bonus, ils sont très courts et il vous suffira simplement de résoudre une énigme qui est assez simple. Par moment, ce niveau sera présenté comme de la pêche, car vous avez l’option d’améliorer votre navire et une fois que l’atout pêche est acquis, vous allez avoir accès à ces niveaux qui sont encore une fois, très faciles.

Pour le monde, cela est divisé en trois niveaux pour ensuite finir sur un boss. Chaque monde possède une thématique unique, comme un volcan ou encore un mont enneigé. Il vous faudra trouver trois objets dans chaque niveau, des objets qui seront utilisés pour les boutiques (que je vous expliquerai un peu plus bas dans ce texte). Mais également, vous allez devoir compléter un temps requis pour obtenir une médaille; encore une fois, les temps demandés pour l’or sont assez simples.

Vous terminez un monde, vous débloquez une map, map que vous allez devoir faire déchirer sur l’île Qalis. Une fois que c’est fait, vous débloquez le monde suivant. Pendant vos excursions, vous trouverez des petits coquillages qui pourraient être comparés à des pièces d’or de la franchise Super Mario Bros. Il s’agit en fait de votre monnaie; elle sera dépensable dans les nombreuses boutiques du jeu. Vous avez une boutique pour vos sacs et votre linge, une pour améliorer l’île, donc en fait cela sera utile pour faire retrouver la beauté de celle-ci avant l’attaque des pirates, et un marchand qui améliorera votre navire. Mais pour être en mesure d’acheter des objets dans les boutiques, vous allez devoir les débloquer en récoltant justement les objets dissimulés dans les niveaux. Aussi simple que ça!

Pour le contrôle de Koa, on ne retrouve rien de grandiose ici. Un double saut, un saut de puissance, une roulade ou encore une mini attaque. Aucun déblocage de mouvement n’est possible, et il me semble que cela manquait un peu pour les fonctionnalités de Koa. Pour la caméra, je n’ai eu aucun problème, autre que pour le boss final. Les développeurs ont pensé à mettre la structure invisible lorsque votre personnage est derrière cette structure. Ça évite de piquer les nerfs!

Graphismes et musique!

Koa and the Five Pirates of Mara n’est pas une beauté absolue, mais le jeu est loin d’être laid. Le jeu a quelques petites sections qui auraient nécessité du raffinement, mais en soi, c’est bien réalisé. Une bonne variété d’ennemis différents s’y retrouve, et les animations de Koa sont parfaites. On parle aussi d’un jeu très coloré!

Pour la trame sonore, j’ai trouvé que la plupart des pistes audio se répétaient. Elles ne sont pas mauvaises, même qu’elles sont plutôt super. Mais après six heures de jeux à entendre les mêmes musiques, un moment donné on devient un peu lassé, malheureusement. Le jeu ne possède pas de doublage, mais il est traduit complètement en français, et comme je l’ai mentionné, l’histoire est plutôt secondaire, donc vous n’aurez pas à lire beaucoup de texte.

Conclusion

Koa and the Five Pirates of Mara reste en soi un super jeu de plateforme en trois dimensions avec pas beaucoup de bugs, et c’est ce que je retiens de ce jeu. Car son histoire manque de développement, et son gameplay manque de contenu. Le jeu est plaisant, mais c’est un peu cher payer pour le compte rendu. Si vous le retrouvez en spécial et que vous aimez les jeux de plateforme à l’ancienne, achetez-le, sinon j’hésiterais.

Un énorme “Merci” à Chibig  pour la copie du jeu.

Nom du jeuKoa and the Five Pirates of Mara 
Date de sortie27 juillet 2023 
DéveloppeurChibig 
Franchise
ÉditeurChibig 
Plates-formesNintendo Switch, PC, PlayStation 4, PlayStation 5, XBox One, XBox Series S|X 
GenreJeu de plateforme a la trois dimensions
Mode de jeuSolo
LangueMultilingue

Koa and the Five Pirates of Mara 

25.99$
6

Graphismes

7.0/10

Trame Sonore

6.5/10

Jouabilité

9.0/10

Scénario

3.5/10

Durée de vie

4.0/10

Pour

  • Très coloré
  • Le jeu ne possède que peu de bugs
  • Il est plaisant à parcourir

Contre

  • L’histoire manque de développement
  • Pas assez de piste audio pour la trame sonore
  • Manque de raffinement sur plusieurs aspects pour les graphismes
  • Manque de contenue dans son gameplay
Partager cet article
Animateur du podcast G Pour Geek, Gabriel est un passionné de jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans. Il aime avant tout les FPS, RPG et surtout les jeux de plateformes. Fanatique de Nintendo, bandes dessinées et de lutte également. Trois sujets qu'il essaie d'être le plus objectif possible malgré son amour pour les trois.
Écrire un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.