Loin d’être un jeu de rôle enfantin comme ses prédécesseurs, Légendes Pokémon: Arceus se dévoile enfin comme étant un ultime hommage

Nintendo et Game Freak lanceront ce 28 janvier le tout nouveau jeu Légendes Pokémon: Arceus, annoncé en même temps que les éditions remasterisés de Pokémon Diamant et Pokémon Perle. Depuis plus d’une semaine, je parcours la grande région de Sinnoh, anciennement appelée Hisui, et il est temps de poser ma Nintendo Switch pour vous en parler.

Bienvenue en Hisui, là où les dresseurs n’existent pas

Dans Légendes Pokémon: Arceus, vous incarnez un(e) protagoniste vivant dans la région de Sinnoh, anciennement appelée Hisui, lorsque les dresseurs n’existaient pas. En tant que membre des Chercheurs pour le groupe Galaxie ainsi que pour le Professeur Lavande, votre quête principale est de remplir un journal très important pour la recherche de Pokémon : le Pokédex.

Les dresseurs et les champions d’arènes n’existaient pas, à Hisui. Seuls quelques individus, appelés les Gardiens, possédaient des Pokémon qu’ils devaient protéger. Ceux-ci, bénis par le Grand Sinnoh, étaient appelés « les Monarques », comme le fameux Hachécateur dévoilé dans la bande-annonce de Nintendo. Néanmoins, d’étranges phénomènes rendirent ceux-ci fous de rage et incontrôlables. C’est alors que vous, en tant que personne ne craignant pas les Pokémon, serez approché par le Professeur Lavande afin de non seulement compléter le tout premier Pokédex, un journal papier dans lequel vous pourrez indiquer toutes les informations que vous retrouverez sur les Pokémon à l’état sauvage, mais éventuellement de venir à la rencontre des clans Diamant et Perle et de trouver une solution pour calmer la rage des Monarques.

Héricendre, Brindhibou et Moustillon, les Pokémon de départ

Une mécanique de jeu plaisante et unique sur un vaste territoire

Le village de Rusti-Cité, l’endroit où logent les membres du groupe Galaxie, est votre point de départ en tout temps. C’est à cet endroit que vous pourrez faire vos emplettes, accroître le village et, également, recevoir vos quêtes principales. En dehors du village, vous aurez accès à différentes zones un peu à la façon de Monster Hunter, c’est à dire que vous aurez un ou plusieurs camps de base pour vous reposer et regénérer vos Pokémon, fabriquer des objets selon les patrons que vous obtiendrez et les objets que vous récolterez çà et là, quelques achats pour être plus confortable sur la route et, également, le Professeur Lavande qui, de son côté, récoltera vos données afin de vous faire monter en niveau à titre de chercheur.

Une fois lancé sur les zones, vous vous retrouverez dans des endroits idylliques remplies de ressources et de Pokémon sauvages. Certains Pokémon ne se laisseront pas distraire par votre présence tandis que d’autres tenteront de vous éviter ou, au contraire, de vous attaquer. Vous pourrez alors, comme bon vous semble, vous cacher dans des fougères pour ne pas vous faire voir ou même lancer des Pokéballs à ces créatures pour tenter de les capturer.

En cas d’agression, vous aurez la possibilité de prendre un de vos Pokémon personnel afin de vous protéger et, ainsi, enclencher un combat contre votre assaillant qui, de son côté, tentera de vous mettre hors d’état de nuire si vous ne faites rien. Cela dit, faites attention! Engager un combat pourrait s’avérer plus pénible que vous ne le pensiez car si d’autres Pokémon sauvages se trouvent autour de vous et qu’ils vous ont pris en grippe, il se peut que vous vous retrouviez à deux contre un ou même à trois contre un.

La mécanique des combats a également changé puisque, dans ce nouveau titre, il ne s’agit pas ici que d’un simple « tour par tour ». En effet, l’agilité et la vitesse de vos attaques feront en sorte que vous pourrez, ou votre adversaire, frapper plus d’une fois avant que l’autre puisse vous atteindre. De plus, vous aurez également la possibilité de maîtriser vos attaques qui, après un certain temps, déverrouilleront une sélection additionnelle de type « super vitesse » qui frappera moins fort qu’un coup régulier mais plus rapidement, vous permettant probablement même de pouvoir assener deux coups au Pokémon devant vous avant qu’il ne riposte, ou de type « super puissance » qui causera beaucoup plus de dégât qu’une attaque normale au détriment de la vitesse avant votre prochaine frappe.

Je reprochais souvent aux nouveaux jeux de Pokémon d’avoir laissé de côté les fameuses « HM », ces techniques que vous appreniez à plusieurs Pokémon (Coupe, Casse roche, Surf, Vol, etc.) et que vous pouviez utiliser uniquement si ces fameux Pokémon étaient dans votre équipe? Eh bien il en va de soi avec les TM également, malheureusement. En effet, vos Pokémon apprennent de nouvelles compétences que vous pouvez leur attribuer quand bon vous semble via le menu principal du jeu et celles « oubliées » ne disparaitront jamais, elles seront simplement décochées et pourront être redonnées à votre combattant quand vous le voudrez.

Au niveau des points d’expérience accumulés en combat, ceux-ci se partageront entre chaque Pokémon encore actif dans votre équipe. Cela dit, si vous aviez à affronter plusieurs Pokémon simultanément (ou l’un après l’autre), les points d’expérience seront attribués à la fin du combat uniquement et non après chaque Pokémon mis hors d’état de nuire. Ce que cela implique? Eh bien, par exemple, si vous aviez mis deux adversaires hors d’état de nuire avec un seul Pokémon mais que celui-ci tombe avant la fin du combat, il ne récupèrera absolument aucun point d’expérience de tout le combat.

Il y a les Pokémon sauvages, les Barons et les Monarques

Dans cet univers, il y a trois types de Pokémon :

  • les Pokémon sauvages, ceux que nous connaissons tous en général;
  • les Barons, qui sont des Pokémon énormes avec de gros yeux rouges et qui sont très agressifs;
  • les Monarques, qui sont les fameux Pokémon brillants comme le Hachécateur.

Toutes ces bestioles, mis à part les Monarques puisqu’ils ont déjà des dresseurs, peuvent être capturées afin de les ajouter à votre collection, de remplir votre Pokédex ou même de les ajouter à votre équipe de choc. Certains Pokémon seront visibles uniquement de jour et d’autres, de nuit. Dans certains cas, certains auront même des différences perceptibles à l’oeil selon le sexe ou même l’endroit où vous le retrouvez. Bien entendu, pour les chasseurs qui auront nettement plus de patience que moi : il y a aussi des Pokémon « shiny », ces fameuses créatures aux couleurs différentes des autres.

Collecte, fabrication, personnalisation : tout y est!

Curieusement, je ne me serais jamais attendu à ce qu’un jeu Pokémon soit aussi complet. Il possède beaucoup de quêtes principales, une pléthore de quêtes secondaires, des objets à ramasser comme des galets et des noix pour fabriquer vous-même vos propres Pokéballs, vos potions et autres objets pouvant vous aider lors de votre périple et beaucoup de personnalisation possible, que ce soit au niveau des costumes, des coupes de cheveux, des poses avec le photographe et plus encore.

J’oserais même dire que ce jeu-ci n’est peut-être pas adapté pour les plus jeunes comme pouvaient l’être Pokémon Let’s Go ou même Pokémon Épée et Bouclier. Il y a beaucoup de dialogues, beaucoup de quêtes secondaires, beaucoup de recherches et le jeu est un tantinet plus complexe qu’un jeu « Pokémon traditionnel ». Cela dit, je me trompe peut-être.

Est-ce que les graphismes et la musique sont au rendez-vous?

Les réseaux sociaux s’enflamment depuis déjà plusieurs jours avec des publications comparant The Elder Scrolls IV: Oblivion et le tout nouveau Légendes Pokémon: Arceus, prétextant que ce nouveau jeu de 2022 n’est pas plus joli qu’un vieux jeu datant de 2006. Pour ma part, je vais être très honnête avec vous et vous donner mon avis très personnel sur le visuel du jeu. Ce tout nouveau jeu de la franchise de Game Freak est le deuxième en trois dimensions et, sincèrement, je le trouve beaucoup plus beau, avec son style artistique un brin pour réaliste, que son prédécesseur, Pokémon Épée et Bouclier. Moins coloré, certes, mais plus riche et plus dense avec, en plus, de superbes effets météorologiques qui viennent rajouter du dynamisme à votre visuel. Venant d’un jeu dans lequel chaque zone est immense, c’est on ne peut plus plaisant. D’ailleurs, j’ai même trouvé que la qualité visuelle des bandes-annonces du jeu par Nintendo était moins belle que le rendu offert en jeu. Serait-ce là un des effets des outils de compression de YouTube?

Légendes Pokémon: Arceus est LE jeu Pokémon que j’attendais depuis une bonne décennie

Sans vouloir protéger le jeu, il a néanmoins été mentionné par la tribune de joueurs que les choses les plus importantes à leurs yeux sont : le gameplay amusant, l’histoire intéressante et les idées originales. Sur ces points, croyez-moi, Légendes Pokémon: Arceus ne lésine en aucun cas sur le gameplay amusant avec toutes ces nouvelles innovations et possède une excellente histoire qui propose enfin quelque chose d’autre que « Joyeux 11e anniversaire! Voici un rat, maintenant va faire le tour du monde en te mesurer à huit représentants de la ligue pour obtenir leurs badges et ne revient qu’une fois avoir tout complété! »

Du côté de la trame audio, celle-ci est fort sympathique et très plaisante, proposant une multitude de mélodies adaptées aux zones et aux scènes auxquelles vous faites face. Étrangement, cette nouvelle trame sonore est quelque peu minimaliste et ne possède absolument aucune chanson inspirée des autres jeux de la franchise, mais elle demeure une vraie bouffée d’air frais et est très plaisante à écouter.

D’un côté négatif pour certains, il n’y a pas de voice acting dans le jeu. Tout dialogue se fera uniquement via des bulles de textes comme tout bon titre de la franchise.

Un coup de foudre assuré

Voilà, c’est dit… Légendes Pokémon: Arceus est, à mes yeux, un coup de foudre assuré. D’abord pour le style de jeu proposant de belles améliorations au niveau de son gameplay traditionnel, pour ses graphismes et ce, même si les gens ne sont pas tous d’accord, pour son histoire plaisante et, un géant coup de coeur ici, pour ces belles petites bêtes attachantes qui démontrent clairement, dans ce jeu, à quel point elles ont leur propre personnalité. Certaines craintives, d’autres plus agressives, quelques-unes au tempérament affectueux et, à l’inverse, d’autres plus vicieux qui tenteront de se cacher avant de vous foutre une attaque en pleine poire. Les combats sont sublimes et les techniques utilisées sont visuellement très belles. Sans oublier le fait que, lors du combat, vous avez la possibilité de vous déplacer pour admirer le tout dans un autre angle de vue.

Sincèrement, Légendes Pokémon: Arceus est LE jeu Pokémon que j’attendais depuis une bonne décennie. C’est ce qu’aurait dû être Pokémon Épée et Bouclier à mon avis. Nintendo et Game Freak ont donné aux fans ce qu’ils demandent depuis des années, allant de la visibilité des Pokémon à l’état sauvage au principe de pouvoir capturer ceux-ci en se cachant discrètement et en lançant une Pokéball sur leur tête ou en les combattant comme le voudrait la tradition. La seule chose manquante, c’est l’aspect des dresseurs que tu rencontrais çà et là lors de ton périple ainsi que les champions d’arènes et, vous savez quoi? Je ne m’en ennuie absolument pas! Oui, il y en a quelques-uns, des combats contre d’autres éleveurs de Pokémon, mais pas tant que ça. Juste assez pour ne pas se lasser!

Le jeu est offert entièrement en français.

Un énorme « Merci » à Nintendo of Canada pour la copie du jeu!

Légendes Pokémon: Arceus

79.99$
9.1

Graphismes

8.6/10

Trame sonore

8.9/10

Jouabilité

9.4/10

Scénario

9.5/10

Durée de vie

8.9/10

Pour

  • Visuellement joli
  • De vastes zones à explorer
  • Une panoplie de Pokémon
  • Une pléthore de quêtes
  • Un nouveau gameplay et une nouvelle histoire

Contre

  • Ce n'est pas le plus beau jeu que la Switch propose
  • La gestion des capacités trop facilitante

Père de famille, gamer, chroniqueur pour Métro Média, développeur de jeu indépendant et programmeur dans la vie de tous les jours : j'initie mes enfants au plaisir du gaming avec les classiques des anciennes générations ainsi que les jeux récents.

3 commentaires

  1. Pingback: Chronique BLVD FM - Les graphismes sont-ils importants dans les jeux vidéo? - Le Bêta-Testeur

  2. Pingback: TEST - Pokémon Scarlet et Pokémon Violet méritent-ils d'être boudés? - Le Bêta-Testeur

  3. Pingback: 5 jeux qui méritent mieux sur Nintendo Switch - Le Bêta-Testeur

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.