TEST – Metal Tales: Overkill vous amène à sauver le monde une corde à la fois

Gabriel Smith
Gabriel Smith
lecture de 7 minutes

Prenez votre guitare et grattez vos cordes pour sauver le monde!

Metal Tales: Overkill est un jeu qui arrive le 21 avril prochain sur les consoles PlayStation 4, PlayStation 5, XBox One, XBox Série X/S, Nintendo Switch et PC. Le jeu est développé et édité du même coup par Zerouno Games. Metal Tales est un mélange d’un jeu de tir à deux sticks et d’un roguelike. 

Mon test s’est déroulé sur PlayStation 5 mais avec la version PlayStation 4. Malheureusement, le jeu n’offre aucun sous-titre ou traduction en français. En réalité, le jeu est doublé en espagnol et sous-titré en anglais.

Sauvez le monde à l’aide de votre guitare et de nombreux power up 

Bon, le jeu n’a pas vraiment d’histoire. Une fois le personnage sélectionné, on vous présentera une courte cinématique pour simplement vous expliquer le contexte du jeu. 

Vous allez devoir secourir les gens qui sont devenus des zombies métalleux. Pour encore plus être thématique, les boss seront les membres de votre band qu’il va falloir vaincre pour qu’ils redeviennent humains.

Honnêtement, le jeu est plutôt basé sur le plaisir que sur une grosse écriture.

Un mécanisme bordélique mais qui paraissait plutôt intéressant.

Parlons du mécanisme intégral du jeu pour ensuite aborder les aspects roguelike. Vous allez donc avoir une vue de haut et devoir vous défendre à l’aide des deux sticks ou des quatres boutons de la manette. Pour ma part, c’était le carré, le triangle, la croix et le cercle. 

Une fois les contrôles compris, il vous faudra compléter des niveaux qui s’enchaînent sans aucune histoire. Les niveaux sont tous identiques: une salle au trésor, une salle où l’on retrouve un marchand, une salle de pièges, une salle de type horde d’ennemis et une salle qui sera pour le boss. Certes, vous avez au-delà de ça quelques salles qui seront placées pour simplement avoir des combats, mais rien de plus. 

Des objets seront également trouvables et aideront votre guitare à attaquer plus vite ou plus fort, par exemple. Un total de huit guitares seront également dénichables dans les niveaux et elles auront des effets tous différents.

Le jeu est aussi un roguelike, ce qui signifie qu’une fois tombé au combat il faudra recommencer depuis le début et vous perdez du même coups vos power ups. Le truc qui me chicote est que les niveaux semblent toujours identiques, alors vous allez devoir parcourir les mêmes niveaux à répétition pour avancer. Je sais que c’est la base d’un roguelike et je suis moi-même fan du genre, mais ici on ressent énormément le manque de contenu pour offrir de la nouveauté à chaque fois qu’on recommence.

L’idée sur laquelle le jeu se base est excellente, par contre, elle n’est pas exploitée. Les boss et les ennemis sont bien pensés pour la thématique que les développeurs ont choisie, mais c’est probablement le seul point positif que je peux en déduire au niveau gameplay. Le mécanisme de tir n’est pas du tout fluide et le plaisir s’estompe assez rapidement.

Des niveaux vides, et des graphismes pas top

Le jeu ne s’améliore pas ici. Les graphismes ne sont pas trop beaux, il manque énormément de détails et les attaques des ennemis se ressemblent toutes. J’ai eu l’impression de jouer à un jeu de l’époque du début de la XBox 360 et PlayStation 3. Comme je l’ai mentionné plus haut, les boss et ennemis sont bien pensés mais, côté ennemis, ils se ressemblent tous pour la plupart. Du côté des niveaux, ils sont vides et on va retrouver uniquement des sacs poubelles et des barils de bière avec lesquels une interaction est possible pour les premier niveaux.

Personnellement, le jeu ne m’a vraiment pas impressionné côté graphismes. Une chance que le tout s’améliore un peu au niveau de la trame sonore.

Une trame sonore loud and fun!

Durant vos trajets et avec le nom du jeu, vous vous imaginez bien que les pistes sonores utilisées ont une thématique métal. Bien, c’est l’un des seuls points positifs trouvés dans ce jeu. Il contient environ une dizaine de pistes différentes. Certes ce n’est pas beaucoup, mais elles sont très bien choisies. Puis le positif s’arrête ici… Les effets sonores sont très généraux et les bruits que les ennemis émettent sont tous identiques.

Crash et bugs

Je n’ai rien eu de majeur de ce côté. En revanche, il a fallu que je recommence souvent ma course car mon personnage restait pris dans un élément du décor et laissez-moi vous dire que quand vous êtes rendu loin, cela vous fait perdre patience. 

En conclusion

Dépendant de votre expérience dans les roguelike, le jeu vous emmènera pour un maximum de dix heures et ce vend pour un peu moins de vingt dollars. Avec une bonne trame sonore mais des graphismes vieillots, des ennemis et boss qui sont bien pensés pour la thématique choisie, mais un mécanisme qui manque de fluidité et quelques bugs niveau gameplay, je ne vous conseille pas Metal Tales: Overkill à part si vous êtes un adepte de roguelike ou un passionné de musique métal.

Un énorme “MERCI” à Zerouno Games pour la copie du jeu!

Nom du jeuMetal Tales: Overkill
Date de sortie21 avril 2022
DéveloppeurZerouno Games, Nuberu Games
Série
ÉditeurZerouno Games, Nuberu Games
Plates-formesNintendo Switch, PC, PlayStation 4, PlayStation 5, XBox One, XBox Series S|X
GenreJeu de tir, jeu d’aventure, Twin Stick Shooter
Mode de jeuSolo
LangueEspagnol et anglais

Metal Tales: Overkill

19.99$
4.8

Graphismes

3.5/10

Trame Sonore

7.5/10

Jouabilité

4.5/10

Plaisir

4.0/10

Durée de vie

4.5/10

Pour

  • Les ennemis et boss sont bien pensés pour la thématique
  • La trame sonore est bien choisie

Contre

  • Les effets sonores sont très génériques
  • Les graphismes sont vieillots
  • Quelques bugs de gameplay
  • Les niveaux et ennemis se ressemblent tous
  • Le mécanisme manque de fluidité
Partager cet article
Animateur du podcast G Pour Geek, Gabriel est un passionné de jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans. Il aime avant tout les FPS, RPG et surtout les jeux de plateformes. Fanatique de Nintendo, bandes dessinées et de lutte également. Trois sujets qu'il essaie d'être le plus objectif possible malgré son amour pour les trois.
Écrire un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.