On ne se lasse jamais, année après année, de découvrir des bijoux de studios indépendants. Muni d’idées totalement innovantes, elles nous font découvrir leurs créations à plus petits budgets

Dans mon test du jour, je vous parle du tout nouveau jeu RPG hyper sympathique et coloré nommé Rainbow Billy: The Curse Of The Leviathan du studio indépendant montréalais ManaVoid et édité par Skybound Games.

Une aventure colorée

L’univers de Rainbow Billy vous placera au contrôle de Billy, un sympathique et timide personnage qui prépare les célébrations des vacances sur son île. Événement très attendu par tous les habitants, il faudra aider aux lancements des festivités. Malheureusement, ceci ne plaira pas à tous puisque les feux d’artifices réveilleront le terrible Léviathan qui sommeillait dans les profondeurs de l’océan. Il viendra gâcher la fête et aspirera toutes les couleurs du monde en plaçant une malédiction sur le peuple, les transformant en de hideuses créatures attristées et en colère.

Avec l’aide de Rodrigo, la fidèle canne à poing, et son ami Friend-Ship, un bateau, Billy devra parcourir ce monde fragmenté en plusieurs îles qui seront des zones à visiter sous des thématiques faciles à différencier. Sur ces îles se retrouveront des personnages qu’il faudra combattre afin de les aider à retrouver leurs couleurs et, ainsi, les aider à joindre notre équipe. J’ai dit combattre? J’en parlerai un peu plus tard!

Qu’à cela ne tienne, vous ne serez pas en mesure de visiter ce que vous voulez quand vous le voulez puisque vous aurez besoin de couleur afin de recharger votre sympathique Friend-Ship afin de passer d’une île à l’autre dans ce vaste monde, limitant la distance que vous pourrez parcourir. Se rendre aux îles sera somme toute fort simple, mais le parcours de celles-ci sera un peu plus complet puisqu’il faudra résoudre des puzzles, trouver des pensées et autres ainsi que de trouver l’être qui a été dépourvu de ses couleurs.

Le pouvoir des mots

Dans Rainbow Billy, le carburant arc-en-ciel est fondamental pour vous déplacer d’une île à l’autre comme mentionné plus tôt et la seule façon d’en récupérer est de redonner de la couleur à l’île que nous visitons. Pour cela, il faudra absolument vaincre le monstre monochrome qui se trouve à cet endroit.

L’affrontement, de type tour par tour, ne ressemble en rien aux jeux RPG classiques et ce, même si l’aspect visuel du jeu nous rappelle Paper Mario et Super Mario RPG dans un univers aux visuels nous rappelant CupHead. Les seuls actions possibles par Billy sont « Parler » et « Écouter ». Écouter l’ennemi donnera la possibilité de savoir quels sont ses problèmes et les raisons qui l’ont amené à devenir un monstre et parler vous permettra d’entamer une conversation avec eux. Vous aurez ensuite trois options différentes de réponses amusantes qui seront soit aimables, constructives, stimulantes, fortes ou même agressives qui offriront de nombreuses possibilités et conséquences.

Plus vous progresserez dans le combat, plus l’ennemi réduira votre motivation et, de son côté, dévoilera des symboles. Si la conversation se déroule bien et que nous parvenons à calmer ou satisfaire l’adversaire, un mini-jeu se débloquera dans lequel vous pourrez demander à des équipiers, d’anciens adversaires vaincus, de venir remplir de couleur ces symboles dévoilés via, par exemple, des combinaisons de touches à appuyer au bon moment à la Dance Dance Revolution ou même une roulette de Jackpot, un système de combat qui rappelle un peu Undertale, quoi. Une fois tous les symboles de l’ennemi remplis de couleurs, le combat se termine, l’adversaire est heureux et se joindra à vous et l’île reprendra ses couleurs.

Du côté des ennemis, croyez-moi… ils en ont beaucoup à dire! Chacun possédant ses propres capacités et problématiques, parfois même priorisant ses mots en premier et vous confrontant, vous aurez devant vous des conversations qui sont à la fois amusants et divertissants mais également suffisamment complexes et profonds en plus de tous ces mini-jeux qui rendront l’aventure loin d’être ennuyeuse.

Plus vous progresserez et plus les épreuves et les combats deviendront complexes. Heureusement, chaque allié possède des symboles qui se déverrouillent selon leur niveau et les combats vous permettront d’appeler parfois plusieurs amis à venir vous aider à chaque tour. Créer des liens sera donc une chose très importante et, pour cela, vous devrez offrir de la nourriture ou des cadeaux à vos amis. Ceux-ci s’obtiennent, en pêchant avec votre canne à poing ou en découvrant des cadeaux cachés sur les îles.

Le côté technique du jeu

L’exploration des îles vous permettra de faire de petites énigmes de difficulté croissante qui donneront dans la variété. Associé au composant plateformeur du jeu, l’exploration sera quand même assez vaste mais dévoilera un des principaux inconvénients du jeu, malheureusement. Sa caméra étant relativement fixe lors des déplacements, le champ de vision sera parfois bloqué et cela rendra les déplacements un peu frustrants car un saut imprécis pourra se produire n’importe quand.

Sinon, il est très attrayant, très coloré et donne clairement dans le style visuel de Paper Mario et CupHead. Les personnages, aux allures chibis, auront des fonctionnalités exagérées qui les feront se démarquer dans les environnements et l’aspect 2D dans un monde tridimensionnel créera une combinaison intéressante et amusante.

La bande-son intégrant une série de mélodies qui accompagnent efficacement les divers moments de l’aventure et le doublage effectué par des sons et des gazouillis rendra le jeu encore plus sympathique.

En conclusion

Rainbow Billy: The Curse Of The Leviathan est un jeu très divertissant et très amusant de style HopePunk. Un RPG pour toute la famille proposant un total de trois mondes et étendant son intrigue sur une douzaine d’heures. Il intègre une foule de secrets dans les îles et dans l’océan, suggérant une exploration minutieuse. Ajoutez à cela les personnages à recruter et les cadeaux à leur offrir sont tout simplement une superbe idée. C’est donc ici un jeu qui donne l’impression d’un film d’animation sympathique qui prend vie sur une thématique qui vient toucher beaucoup l’aspect de la société actuelle avec des personnalités introverties, extraverties, timides, genrées et plus encore.

Merci à ManaVoid pour la copie du jeu!

Rainbow Billy: The Curse Of The Leviathan

38.99$
7.9

Graphismes

7.6/10

Trame Sonore

7.8/10

Jouabilité

8.2/10

Scénario

7.9/10

Durée de vie

7.8/10

Pour

  • Visuellement sympathique
  • Exploration plaisante
  • Le style de "combat" unique
  • Beaucoup de personnages à récupérer

Contre

  • Manque de dialogues car certains reviennent
  • La limitation de la caméra
  • Manque un peu de variété et d'activités

Père de famille, gamer, chroniqueur pour Métro Média, développeur de jeu indépendant et programmeur dans la vie de tous les jours : j'initie mes enfants au plaisir du gaming avec les classiques des anciennes générations ainsi que les jeux récents.

Un commentaire

  1. Pingback: Checkmate Showdown - Le jeu que je ne savais pas que je voulais jusqu'à ce que j'y joue - Le Bêta-Testeur

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.